Les jours d'après de Jérôme LEROY

Laboratoire de l'œuvre de Jérôme Leroy, ce recueil de nouvelles, sous-titré « Contes noirs », évoque la fin d'un monde et l'apparition d'un autre, né sur ses décombres. Le beffroi de la Bourse du commerce de Lille voit ses fondations rongées par les racines des baobabs. Le banquier d'Enfer fiscal court à sa perte, mais s'arrête en chemin dans un grand restaurant, le temps d'abuser d'huîtres en gelée et de pouilly-fumé. Bankdefran est peuplé d'êtres humains luttant pour survivre, et le café qu'ils exhument des ruines d'Arras est « comme le souvenir d'un paradis perdu ou, pire encore, le souvenir d'un paradis que l'on n'avait jamais connu ».

Des contre-utopies dans la lignée de Barjavel et Marcel Aymé, aussi drôles que noires.

Né à Rouen en 1964, Jérôme Leroy a publié plus de vingt romans, et recueils de nouvelles parmi lesquels Le Bloc (Série Noire, 2011 ; Folio, 2013, Prix Michel Lebrun) et L'Ange gardien (Série Noire, 2014) chez Gallimard. La parution de Les jours d'après coïncide avec celle, dans la collection La Vermillon, de Sauf dans les chansons.